D1 baseball : saison 2019, claps de fin (merci Laurent !)

Avec 2 victoires pour finir la saison contre la Rochelle, avec une fiche de 9 victoires et 3 défaites en phase de playoffs, et une autre de 14 victoires et 6 défaites lors de la phase de poule, on pourrait se dire satisfait du bilan global de cette saison… mais pas que… Retour sur ces deux derniers matchs de la saison à l’issu desquels un bilan s’impose.

Match 1 : victoire 8 à 1

Résultats

Équipe123456789RHERésultat
Montpellier Barracudas00500300x8101Win
La Rochelle Boucaniers001000000161Loss

La balle est confiée au jeune Luc Polit qui du haut de ses 17 ans réussit un match complet en n’encaissant qu’un seul point. Sacrée performance pour ce jeune espoir de l’effectif montpelliérain qui a progressé tout au long de l’année.

Il faut attendre la 3ème manche pour que le score soit ouvert par La Rochelle. Nos barracudas réagissent tout de suite en marquant 5 fois en fin de reprise. Simples enchainés de Fabian Kovacs, Clément Lepichon, suivi d’un triple de Paolo Brossier produisant 2 points et d’un double de Mathis Guiraud bon pour un point. Larry Infante augmentant l’avance avec un double. Belle séquence offensive. En 6ème manche, 3 points supplémentaires rentreront grâce à un triple d’Antoine Villard puis un double de Fabian Kovacs et un simple de Nicolas Khoury.

Pour les amoureux des chiffres c’est ici.

Match 2 : victoire 4 à 3

Résultats

Équipe123456789RHERésultat
Montpellier Barracudas000001003462Win
La Rochelle Boucaniers000300000393Loss

Au delà de la victoire arrachée en toute fin de match, on retiendra la dernière apparition sur le monticule d’un match D1 baseball pour notre lanceur vétéran Laurent Andrades. Moment toujours empli d’émotions quand on sait l’engagement qu’il faut pour participer à tant de matchs à ce niveau du baseball français. 660 manches lancées, 17 ans de bons et loyaux services pour le numéro 17 et 17 lancers lors de sa dernière apparition ! Il relève un jeune lanceur né Le 17 février comme lui mais 20 ans plus tôt. Tout un symbole.

Les boucaniers marquent les premiers en 4ème manche. Quelques coups surs et quelques erreurs permettent de rentrer 3 points non mérités pour Lucas Khemache, autre jeune lanceur à qui la balle a été confiée pour ce dernier match de l’année. Il est relevé par Laurent Andrades qui lance une manche et 2/3 avant d’être sorti sous les applaudissements de tous les connaisseurs du baseball. Antoine Villard finira le match de manière solide.

Côté attaque, nos barracudas marquent une fois en 6ème après un double d’Andres Martinez. Puis arrive la 9ème manche, 2 retraits, après un double d’Antoine Villard, puis deux erreurs rochellaises et un wild pitch, Fabian Kovacs croise le marbre pour terminer ce dernier match de l’année.

Les stats

Bilan et perspectives

Globalement, une saison avec 23 victoires et 9 défaites a tout l’air d’une saison réussie. Une troisième place dans l’élite du baseball français aussi. Mais pour cette saison écourtée par la saison internationale, et alors que les deux premiers s’apprêtent à s’affronter pour la finale les prochains weekends, l’objectif d’atteindre la finale et de participer à une coupe d’Europe en 2020 n’est pas atteint. Alors qu’a-t-il manqué ?

Commençons par ce qui a fonctionné : la défense. meilleure défense du championnat et ceci malgré notre terrain. Le champ extérieur (Khoury, Lepichon, Brossier, Monks) a été solide, que ce soit pour les jeux de routine ou pour effectuer des retraits compliqués. Le champ intérieur a été efficace avec l’expérience nécessaire à ce niveau (Infante, Martinez, Guiraud, Polit, Villard, Zan).

L’attaque a été dans la moyenne, pas assez régulière, pas assez tueuse de match. Elle termine à une 6ème place, insuffisant à ce niveau. Il faudra trouver des armes supplémentaires pour 2020 avec les départs de Paolo Brossier et Fabian Kovacs en université américaine.

Le pitching a deux faces. Un lanceur dominant, l’un des meilleurs de D1 sans aucun doute, Kevin Canelon, 110 manches lancées pour 6 points mérités et un ERA de 0,49. Les connaisseurs jugeront… Une autre face avec essentiellement de jeunes lanceurs en formation (118 manches lancées) pour des lanceurs ayant de 16 à 21 ans. Ces lanceurs ont fait du bon travail et nos barracudas peuvent en être satisfaits. Mais est-ce suffisant pour passer devant Rouen (145 manches lancées par des étrangers) et Senart (200 manches lancées par des étrangers) ? La question se pose…

La saison 2019 est terminée, vive la saison 2020 !

Pour ceux qui voudraient retrouver les statistiques de cette année 2019 c’est ici !

Un grand merci à Caroline Lebrun pour les photos !