Retour sur la première campagne européenne des Braconniers.

Qualifiés pour la Men’s European Super Cup grâce au titre de champion de France 2016, les Braconniers reviennent de cette compétition regroupant non seulement les meilleures équipes de chaque championnat européen mais aussi des sélections nationales.

L’épreuve s’est déroulée aux Pays-Bas, dans la ville d’Amersfoort du lundi 28/08 au samedi 02/09 sous l’organisation de l’équipe locale Quick.

Armés de leurs nombreuses années d’expérience en baseball et de leurs quatre années de softball au niveau français, les montpelliérains sont donc allés se mesurer au gratin européen et même mondial pour la réelle première fois. Accompagnés de leur lanceur Espagnol Juan Carlos Macias, mais aussi de deux autres lanceurs étrangers, l’Argentin Guido Silbert résidant à Barcelone et de Laurie Peters Australien.

Les qualités tant de l’organisation que celle des terrains proprement dites ont été à la hauteur de l’évènement, à savoir vingt équipes jouant sur trois terrains de 9h jusqu’à plus de 22h soit 15 matchs dans une même journée compte tenu de la météo néerlandaise variable.

La compétition se déroule en deux phases : une première phase de poule (4 poules de 5 équipes) en simple round robin au terme duquel les trois premières équipes se qualifient pour la Super Cup tandis que les deux derniers rejoignent l’ESF Cup. Ensuite, pour les deux coupes, la formule peut se résumer ainsi : deux défaites sont synonymes d’élimination.

Montpellier ouvre sa campagne face aux croates de SC Span le lundi à 11h30 et c’est Laurie Peters qui lance les quatre manches d’une victoire relativement aisée face à un adversaire annoncé plus faible, le score de 12 à 2 confirme cette prédiction. Les Bracos font le break dans la deuxième manche en marquant 7 points et ne seront jamais inquiétés.

Lien du match http://competition.europeansoftball.org/2017/amersfoort/games/04.htm

Le mardi s’annonce plus dur avec à 16h30, un match contre l’équipe nationale tchèque U23 puis à 21h30 un match en nocturne face à l’équipe hôte de Quick. La première rencontre semble plus abordable, sur le papier, mais les Bracos sont cueillis par un jeune lanceur tchèque qui malgré 8 BB n’accorde que 3 hits tout en retirant 12 frappeurs sur strikeout.

Clairement ce match peut se nourrir de regrets, notamment en attaque où nous laissons 8 coureurs sur bases sans marquer le moindre point dans les 3 premières manches. Il nous aura fallu la bonne frappe au moment important mais celle-ci n’arrivera pas. Juan Carlos Macias lance un bon match mais fini par céder tout comme la défense. Les tchèques U23 s’imposent 5 à 0.

Lien du match http://competition.europeansoftball.org/2017/amersfoort/games/25.htm

Dans le deuxième match de la journée face aux locaux, une ambiance surchauffée dans les tribunes permettent à Amersfoort d’enlever la victoire par 6 à 0. A noter la relève du canadien Shawn Koster pour l’équipe de Quick (12K en 4.2 manches) qui ne nous concèdera pratiquement rien. De notre côté Guido Silbert limite les néerlandais à 1 point en trois manches mais ceux-ci profitent du changement de rythme de la relève de Laurie Peters pour frapper leur premier hit, un double à 3 RBI. L’australien se reprend par la suite mais l’ace de Quick ne laisse aucune chance aux montpelliérains, Luc Didier brise in extremis le no-hitter à deux retraits dans la dernière manche.

Lien du match http://competition.europeansoftball.org/2017/amersfoort/games/27.htm

Le dernier match de poule se déroule le mercredi après midi face aux belges, les Braves de Brasschaat (futur champion d’Europe et double vice-champions d’Europe en 2015 et 2016) et c’est le vétéran Mickael Mengoli qui prend le monticule pour les Bracos. L’équipe arrive à garder le contact avec les belges, répliquant presque coup pour coup. Une belle prestation face à une bonne équipe renforcée dont le lanceur/frappeur argentin Pablo Skladny mais celle-ci l’emporte sur le score de 9 à 6 par arrêt pour cause de pluie en 5ème manche.

 

Lien du match http://competition.europeansoftball.org/2017/amersfoort/games/36.htm

Les Bracos terminent 4èmes de la poule A avec 1 victoire et 3 défaites et sont par conséquent reversés dans l’ESF Cup, l’équivalent de l’Europa League au football. Il est à noter la belle performance de Contes, deuxième club français engagé en lieu et place de Pessac, qui se qualifie pour la Super Cup réalisant ainsi une première pour le softball masculin français.

Dès 9h30 le jeudi, les Bracos entament l’ESF Cup face à l’équipe nationale d’Allemagne qui ne possède pas de lanceur capable de contenir les montpelliérains qui marquent tout leurs points d’une victoire 13 à 3 en première manche.

Lien du match http://competition.europeansoftball.org/2017/amersfoort/games/43.htm

A 16h30, les Mucistes affrontent les Danois d’Amager les Vikings et leur solide lanceur Liam Twigden originaire de Nouvelle-Zélande. Celui-ci ne laisse aucune chance aux Bracos en les dominant pendant 8 manches avec notamment 17 strikeouts, 3 hits et un seul BB. Les danois l’emportent au tie-break en 8ème manche par 4 à 0, prolongation rendue d’ailleurs possible grâce au superbe jeu défensif d’Henri Francois en 6ème manche éliminant le coureur au marbre après avoir plongé pour rattraper la balle et au pitching de Laurie Peters. Les Bracos mettront la pression en fin de 7eme manche avec un courreur en 2eme base et 2 retraits mais ne parviendront pas à le faire scorer.

Lien du match http://competition.europeansoftball.org/2017/amersfoort/games/51.htm

Désormais dos au mur, les Bracos jouent de nouveau contre des adversaires de leur poule, les croates de CS Span le vendredi après-midi. Cette fois-ci, c’est Juan Carlos Macias qui lance un shut-out pour Montpellier avec seulement 5 hits et aucun BB. Les Bracos scorent régulièrement et l’emportent par 6 à 0, éliminant les croates.

Lien du match http://competition.europeansoftball.org/2017/amersfoort/games/65.htm

Le samedi matin, les Bracos sont opposés aux Bears de Belgique et leur lanceur cubain Tomas Diaz bien connu pour avoir lancé ces dernières saisons avec Pessac. Les belges font régulièrement la différence et marquent dans presque toutes les manches, les Bracos sauvent l’honneur en dernière manche et marquent leur unique point dans une défaite 6 à 1.

Lien du match http://competition.europeansoftball.org/2017/amersfoort/games/71.htm

Cette première quête européenne s’achève donc à la 4ème place de l’ESF Cup, avec huit matchs disputés en six jours (3W/5L), performance rendue possible grâce aux apports de Laurie, Guido et Juan Carlos. Ceux-ci ont d’ailleurs souligné cette performance honorable pour la première participation d’une équipe aussi jeune mais soudée. Des ajustements et de l’expérience devraient permettre de meilleures places encore dans un futur proche.

L’équipe n’a subi aucune mercy rule et ne s’est inclinée que de 3 et 4 points face aux futurs champions, respectivement Brasschaat en Super Cup et Amager en ESF Cup. Cette aventure doit se répéter et passe dès ce weekend par une victoire face aux Caribous de Limeil Brevannes en demi-finale du championnat de France 2017 D1 masculin.

Les 2 premiers matches de la demi-finale auront lieu au domaine de Veyrassi ce samedi 9 septembre à 10h et midi. En cas de nécessité le match 3 aura lieu le dimanche 10 septembre 9h30.  Venez nombreux nous encourager à la conquête de notre second titre de champion de France.