Soft Mixte : une quatrième place aux Winter Series 2020

Après les festivités de décembre, le softball mixte retrouve le chemin du terrain avec pour objectif le titre des Winter Series 2020. Motivés par l’enjeu, c’est avec un gros effectif que nos Barracudas se rendent à Béziers pour le plateau final où les deux meilleures équipes de chaque poule jouaient le titre.

Game 1 – Défaite 7 à 6 contre le Stade toulousain.

Pour cette demi-finale, c’est le coach Clement Le Pichon qui se charge de lancer. Apres un début difficile, Clement trouve la zone de strike en encaissant peu de points. Côté adverse, Emmanuel Monge, lanceur D1 softball masculin chez les Rabbits de Clapiers-Jacou, contient notre attaque qui a du mal à frapper. Quelques erreurs défensives plus tard et malgré des difficultés offensives qui persistent, le score reste serré. Malheureusement, le match tournera en faveur des toulousains sur la dernière manche.

Game 2 – Defaite 9 à 6 contre Clapiers-Jacou rouge

Encore secoués par le match précédent qui leur coûte la place en finale, nos Barracudas ne veulent pas laisser la 3ème place leur passer sous le nez. C’est à Maëlle Pignard que revient la tâche de lancer. Opportunistes, les Rabbits scorent en premier. Notre défense reste solide mais au bâton, le lanceur adverse nous met en difficulté. Un manque de rigueur et d’agressivité nous coûte une nouvelle fois le match malgré une bonne relève de Yoan Aparici.

Game 3 – Victoire 12 à 6 contre Perpignan.

Apres avoir été piqué au vif, notre équipe mixte se battra jusqu’au bout de ce match. Katia Benbraham starte le match. Malgré la fatigue, elle sera soutenue par une défense solide qui ne laissera pas l’opportunité aux Phenix de scorer beaucoup de points. Deux Home Run de Mathis Guiraud et Clement Le Pichon viendront clôturer le match. Notre équipe se classe donc 4ème des Winter Series 2020.

Au classement final, Les pirates conservent leur titre sur leurs terres devant le Stade Toulousain. Les Rabbits complètent le podium.

Le mot du coach : « Encore une fois, le titre nous échappe et cette journée ne reflète en rien toute notre saison. Malgré tout, nous n’avons rien lâché et nous sommes battus pour finir sur une note positive. Malgré les défaites, je suis fier du groupe que j’ai formé depuis 4 ans et qui s’entraîne dur à chaque entrainement. Ils ont encore beaucoup à apprendre mais mon travail s’achève ici sans regrets. C’est avec le plus grand plaisir que je passe le flambeau à Yoan Aparici qui saura les porter encore plus haut. 4 ans de bonheur, de fous rires, de matchs serrés… 4 ans avec une belle équipe qui je suis sur peut remporter encore davantage de match. Maintenant place aux saisons masculines et féminines ! »