Yoan Antonac signe chez les Phillies

Le jeune international Montpelliérain, Yoan Antonac, a signé hier un contrat avec la franchise MLB des Phillies de Philadelphie.

Comme le souligne le Président, Gerard Cros, « Yoan va marquer l’histoire des Barracudas, dans la lignée d’une démarche initiée par Greg Hamilton et poursuivie par d’autres joueurs exceptionnels avant lui ». En effet, ce n’est pas la première fois que des Montpelliérains se distinguent par leur talent et participent à de belles aventures outre Atlantique. On se rappelle notamment de Melissa Mayeux qui portait encore le maillot des Barracudas lorsqu’elle a vu son nom inscrit sur la liste des joueurs éligibles à la draft par une franchise MLB. On pense aussi aux jeunes ayant participé aux différents camps MLB ou étudiant actuellement dans des universités américaines. Sans oublier les autres Barracudas qui ont déjà joué pour des franchises MLB. Jeff Zimmerman (1994), Alejandro Zuaznabar (2011), Kyle Orr (2012), Keivy Rojas et Alexander Perdomo (2017) ont également joué en Minor League ou Major League (Zimmerman). Mais tous ces joueurs étaient des recrues étrangères. Yoan est bien le premier français, natif de Montpellier et formé au club à signer avec une Franchise MLB.

« Son parcours est l’illustration du lien étroit entre la formation et le haut niveau en tant que moteurs de développement du club. Issu de notre école de baseball montpelliéraine et de notre filière fédérale (Pôle Espoir de Montpellier et Pôle France de Toulouse), il a ouvert la voie et sert déjà d’exemple à nos plus jeunes joueurs. » continue le Président des Barracudas et nouveau Président de la ligue Occitanie.

Et qui de mieux que le Manager Général du club Montpelliérain et du Pôle Espoir Baseball pour parler de cette petite pépite made in Montpellier. Jean-Michel Mayeur nous parle donc ce « petit » lanceur qu’il a vu grandir et évoluer chez les Barracudas.

« Yoan a été convoité par de nombreuses organisations durant l’hiver, donc on s’attendait un peu à ce que cela arrive, mais cette signature symbolisant son engagement avec une franchise MLB rend fier tout un club.
En parcourant l’album photo du club de ces dernières années, j’ai l’impression que son titre de MVP du tournoi 12U Adam Tyar ou son premier atbat officiel en Equipe de France 12U à Nettuno en 2011 datent d’il y a quelques jours seulement…

Je me souviens également de ce jour de février 2008, où nos 12U jouent la finale du tournoi indoor de Perpignan avec un petit de 7 ans et demi, plus grand que la majorité des autres joueurs, plein d’énergie qui débute la finale en 2B. Coach Cros et Coach Felices, les visionnaires de l’époque, voient déjà en lui le petit plus.
Surclassé en 15U à 11 ans, il continue d’étonner et participe à toutes les nouvelles campagnes des EDF Jeunes qui se relancent.
En septembre 2012, il devient le plus jeune joueur à intégrer le Pôle Espoir alors qu’il entre en 5ème.
Depuis lors, il ne cesse de progresser et d’étonner tant par ses performances que son attitude sur et en dehors des terrains.
Au Pôle de Toulouse depuis septembre 2015, son objectif en ligne de mire, Yoan poursuit son bout de chemin en restant le même, un compétiteur, un gamer, un vrai passionné qui adore le jeu et le terrain, son terrain,…
…ce boulodrome géant indigne d’un club de division 1, sur lequel il a vécu tant de souvenirs.
Même s’il souhaiterait évoluer sur une meilleure surface, Yoyo n’en a pas peur…  En effet, depuis 3 ans en D1, il affiche le même plaisir à revêtir la tenue Montpelliéraine, et slider sur le stabilisé abrasif et poussiéreux…
Cette nouvelle aventure ne reste qu’une étape, la route reste longue, mais je crois en sa détermination et son professionnalisme.
Keep up the good work and never give up Yoyo ! »

À peine quelques heures après l’annonce de cette grande nouvelle, Yoan a répondu à quelques unes de nos questions.

Montpellier Barracudas : « Salut Yoan, tout d’abord Félicitations ! Tu viens d’accomplir ce que de nombreux joueurs français rêvent de faire. C’est un aboutissement de plusieurs années de travail. Quelles sont tes premières impressions ? »

Yoan Antonac : « En réalité, je ne me rends pas encore compte de ce qui se passe. Tout est allé très vite. Je pense que je réaliserai le changement lorsque je mettrai les pieds sur le terrain pour la première fois en portant la nouvelle chemise. Et puis, je reste conscient que cette signature n’est qu’une étape dans mon parcours car je ne veux pas m’arrêter là. »

MB : « Tu dis que tout est arrivé très vite. Peux-tu nous expliquer comment cela s’est passé ? »

Y.A. : « Depuis le début du printemps, je suis en contact avec des recruteurs. Des échanges plus ou moins concrets suivant les organisations. Mais ce dimanche, je profitais de mon premier week end off depuis le mois de janvier, et j’ai reçu un coup de fil du scout principal des Phillies. J’ai contacté Coach Bowman (NDLR : Shawn Bowman est le Coordinateur du Pôle France de Toulouse), et ai passé l’après midi au téléphone avec eux et mes parents. Le lundi, lors d’un nouveau rendez-vous téléphonique, je confirmais au recruteur que j’acceptais l’offre. Mardi après-midi, après le 1er match contre la sélection hollandaise, mes parents étaient à Toulouse et je signais le contrat à 17h. »

M.B. : « Effectivement, ça a été rapide. Quelle est la suite du programme maintenant ? »

Y.A. : « Les Phillies finalisent les démarches pour que je récupère mon visa de travail au plus vite, pour partir aussitôt (d’ici une dizaine de jours vraisemblablement). Ce week end, je jouerai mes derniers matchs avec l’équipe D1 à Montigny. Je rentrerai ensuite sur Toulouse puis Montpellier pour préparer mes affaires avant de m’envoler pour Clearwater en Floride, la base de l’équipe Rookie des Phillies évoluant dans la Gulf Coast League. J’intègrerai alors l’équipe qui a commencé la saison et jouerai avec eux jusqu’en septembre. »

M.B. : « Est-ce que tu appréhendes un peu tous ces changements ? »

Y.A. : « Compliqué d’expliquer ce que je ressens réellement. Il y a forcément une part d’appréhension, mais aussi beaucoup d’excitation et d’impatience. Je sais que je serai bien pris en charge par l’organisation des Phillies, toutes les conversations que j’ai eues avec les responsables m’ont bien rassuré. Je connais également déjà quelques joueurs de l’équipe, ayant joué avec 2 australiens et un néozélandais qui ont signé récemment avec eux (NDLR : Yoan a joué avec ces joueurs océaniens en octobre 2017 dans une sélections des meilleurs joueurs mondiaux avec Mael ZAN)

M.B. : « Depuis hier soir, tu créés le buzz, les articles et publications s’enchaînent suite à ta signature. Tu t’y attendais ? Comment vis-tu cela ?»

Y.A. : « Je m’attendais à avoir des messages de félicitations, mais il est vrai que j’en ai beaucoup depuis hier soir et j’essaie de gérer comme je peux les différentes sollicitations. Je suis surtout content de ressentir la fierté de mes parents dans un premier temps ; même si je ressens le pincement au cœur de ma mère, je vois qu’ils sont très heureux pour moi, tout comme Victoire ma copine qui m’a toujours soutenu, encouragé, et dont les conseils sont très importants pour moi. Enfin, il y a mes coéquipiers et amis au Pôle de Toulouse et aux Barracudas qui n’ont pas manqué de m’écrire de supers messages. Tout cela me touche énormément. »

M.B. : « J’imagine qu’ils sont contents et fier pour toi, même s’ils ont conscience de perdre l’un de leur meilleurs lanceurs pour le reste de la saison … ?».

Y.A. : « Oui cela reste une petite ombre du tableau; il est évident que Victoire, mes parents et mes amis vont me manquer, mais je reviendrai rapidement. Par contre, même si ce départ va être l’un des moments les plus importants de ma vie et me rend heureux, ça me fait quelque chose de quitter l’équipe en milieu de saison. Nous sommes actuellement premiers du championnat, car nous jouons bien ensemble… Le terme équipe prend tout son sens lorsqu’on joue dans un groupe comme celui là. L’ensemble de mes coéquipiers va me manquer mais le collectif d’avantage. Je continuerai à suivre les résultats de l’équipe et ne manquerai pas de les encourager jusqu’à mon retour en septembre. »

M.B. : « Merci encore Yoan d’avoir répondu à nos questions et une nouvelle fois, Félicitations pour cette nouvelle étape. Tu fais la fierté de tous les Barracudas aujourd’hui ! »

Pour finir, notre Président, Gerard Cros, tenait à adresser ces quelques mots.

« Merci à Yoan pour ses efforts, sa passion et l’exemple qu’il donne !

« Merci à ses parents qui l’ont accompagné et encouragé !

Et Merci à Jean-Michel Mayeur et à tous les autres entraineurs qui ont su faire éclore son potentiel exceptionnel !

Désormais, une autre aventure commence pour lui. Qu’il sache que son club suivra de très près son parcours menant au niveau le plus élevé des Ligues Majeures et qu’il pourra toujours s’y ressourcer. »