La saison est terminée pour nos Barracudas alors que les French Series 2022 ont lieu actuellement entre Rouen et Savigny. Une 3ème place au Championnat de France vient donc la clôturer comme en 2021 ou en 2019. Cette année, les deux protagonistes cités précédemment sont devant, que ce soit au Challenge de France ou pour le championnat. Retour sur ces demi-finales perdues face à Rouen et sur cette saison en demi-teinte. Un petit bilan s’impose.

Symbole de cette demi-finale perdue, la frappe de Steve ANDERSON en 10ème manche du 3ème match qui termine à quelques centimètres du HR et qui est captée par le champ droit rouennais Bastien DAGNEAU. Pour les connaisseurs, sortir la balle à Veyrassi n’est pas aisé au vu des distances diablement grandes de ce terrain. Cette frappe sur tout autre terrain de D1 serait sortie et aurait donné la victoire à nos Barracudas…
C’est ainsi et cela résume assez la saison de notre équipe première, il ne manquait pas grand chose, mais finalement il manque quelques centimètres qui peuvent faire complètement basculer une partie de baseball ou même une saison.
Revenons d’abord sur les 3 matchs de la cette demi finale et ce concours de circonstances.


Match 1 : Défaite 2 à 0 @ Rouen

Les battes montpelliéraines seront restées silencieuses sur cette rencontre. Seulement 4 coups sûrs et aucun point produit. Un bilan faible et une attaque dominée par le lanceur partant rouennais. C’est d’autant plus dommage puisque le score restera vierge jusqu’à la 8ème manche grâce à une grosse performance de Kevin CANELON sur le monticule. Malgré une domination de Kevin sur de nombreux matchs, la relève prévu n’a pas pu être effectué en temps voulu à cause d’une rotation perturbé suite à quelques pépins physiques d’Owen OZANICH. Finalement seul un coup de bâton du frappeur le plus puissant du championnat (et joueur ayant par ailleurs porté les couleurs du club), Bastien DAGNEAU, viendra sortir Kevin du monticule et donnera la victoire aux Huskies.

Résultats

Équipe123456789RRésultat
Huskies00000002/2Win
Barracudas0000000000Loss

Les stats.


Match 2 : Défaite 13 à 12 @ Rouen

Si le premier match est un peu frustrant, que dire du second qui rendra fou tous les connaisseurs et supporters qui suivaient le match en direct, sur la chaîne Huskies TV. Comment perdre un match maitrisé pendant 8 manches et demi de très belle manière avec une avance de 8 points ? Le manque d’effectif et les circonstances, et une équipe de Rouen toujours opportuniste, auront fait énormément de mal à nos Barracudas.

Avant la dernière demi-manche : tout se passait merveilleusement bien avec un Mathis NAYRAL impérial du haut de ses 18 ans sur le monticule, sa meilleure performance depuis le début de l’année. Il est obligé de sortir ayant atteint la limite de lancers pour un 18U après avoir lancé 7,1 manches sans concéder un seul point et seulement 2 hits, n’accordant qu’un BB et réalisant 6 K. Performance de haut vol. En attaque, Paolo BROSSIER réalise un match tout autant électrique avec un 5 pour 6 agrémenté d’un double et d’un HR et de 3 points produits. Ces 2 perfs du jour ne suffiront malheureusement pas !

Après le dernière demi-manche : enchainement de circonstances, Kenjiro SUGIURA, grippé, vient malgré tout en relève de Mathis NAYRAL et ne réussit pas à clôturer le match. Owen OZANICH est dans l’impossibilité de prendre la relève, empêché par une douleur ressentie la veille. Ne reste plus de lanceurs spécialisés dans l’effectif trop juste du jour (pour de multiples raisons) pour terminer, Mathis GUIRAUD, puis Ariel SORIANO puis Paolo BROSSIER sont envoyés sur le monticule. Suite à de nombreux BB ainsi que des erreurs supplémentaires en défense, nous permettons à Rouen d’inscrire 8 points pour revenir à égalité en 9ème, puis en 10ème et enfin l’équipe finira par craquer en 11ème manche avec énormément de frustrations.

Résultats

Équipe12345678910RRésultat
Huskies000000008513Win
Barracudas002001410412Loss

Pour revoir ce match fou et terriblement cruel en chiffres.


Match 3 : défaite 7 à 5

Le match 3 de ces 1/2 finales s’est joué à domicile pour nos montpelliérains, devant un public motivé, resté en nombre après la finale du championnat d’Europe féminin de baseball opposant la France à la République Tchèque, le samedi 6 août.
En début de rencontre, Rouen prend les devants rapidement face à Kevin CANELON avec 4 points lors de leur première apparition à la frappe. Surprenant, mais ce dernier ne concèdera plus qu’un point en 5ème et sortira après 6 manches lancées.

Nos Barracudas marquent une fois après un simple d’Ariel SORIANO suivi d’un point produit par Steve ANDERSON. Il faudra attendre la 8ème manche et des Barracudas accrocheurs pour recoller au score dans une ambiance survoltée. Fabian KOVACS produit un point sur un simple, Ismail PONTIAC en produit 2 et Mathis NAYRAL permet l’égalité. 5 à 5 en fin de 9ème manche ! Encore un match indécis.

Entré en relève, Ismail PONTIAC lance 3 manches de belle facture puis concèdera seulement, en 10ème manche, le double qui permet aux Huskies de passer devant. La suite, vous la connaissez, la balle de Steve ne dépasse malheureusement pas la clôture au champ droit et les rouennais gagnent leur billet pour la finale.

Comme pour les principaux matchs de la saison, vous pouvez retrouver cette rencontre sur la chaîne youtube du club :

Résultats

Équipe12345678910RRésultat
Barracudas00100004005Loss
Huskies40001000027Win

Un 3-0 dans cette série des 1/2 finales, surprenant mais bien réel, signant ainsi la fin de saison pour Montpellier.

Les stats.


Bilan 2022

Si l’on regarde froidement les chiffres, l’attaque est en 4ème position et présente une moyenne de .272, acceptable mais peut mieux faire, le pitching a la meilleure ERA de la D1 avec 2.34 mais a fait défaut à des moments essentiels et la défense n’est qu’en 7ème position (41 erreurs !) et a montré de trop nombreux signes de faiblesse causant plusieurs défaites dans l’année.

Les chiffres mis de côté, chaque défaite fut très serrée et il ne manque donc objectivement pas grand chose pour que cette saison soit auréolée d’un titre. Au Challenge, courte défaite 6 à 5, en menant jusqu’à la 8ème et ne parvenant pas à terminer le match correctement. En Coupe d’Europe, courte défaite 7 à 6, en revenant à un point des rouennais après avoir engrangé 5 points en 9ème manche. Lors du championnat, 3 matchs serrés en demi avec un second opus crève cœur qui fait tourner la série.

Que manque-t-il ? Quelles leçons à tirer ?

A la différence des rouennais qui ont un effectif bien plus étoffé, l’effectif de nos Barracudas est trop juste et trop dépendant des arrivées et départs des uns et des autres. Mais ça c’est une histoire dont on connait le refrain. Malgré ces éléments pris en compte, le recrutement n’a pas été suffisant et les problèmes de visa pour la venue prévue d’Erly CASANOVA a changé beaucoup de choses pour la rotation des lanceurs dans chacune des compétitions. Ce manque de lanceurs a été d’autant plus problématique, pesant sur l’effectif, lorsque les pépins physiques et universitaires s’ajoutent. Le bilan est bien en demi-teinte et les objectifs ne sont pas remplis malgré nos espérances. Le travail de réflexion ne fait donc que commencer pour réussir une meilleure saison 2023 !

Merci à Morgane SANCHEZ et à Glenn GERVOT pour ces clichés chaque journée plus réussis !